Le Seuil - Vers la Connaissance.


 
AccueilPortailS'enregistrerConnexionFAQ

Partagez | 
 

 ou que vous soyez qui que vous soyez par vos fiances vos moy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LancelotdeFohet
Admin
avatar

Nombre de messages : 1800
Age : 62
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: ou que vous soyez qui que vous soyez par vos fiances vos moy   Lun 11 Nov 2013 - 16:08

International
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Typhon Haiyan : les soldats américains choqués par l’ampleur du désastre
Par [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] | 11/11 | 07:58 | mis à jour à 13:44





+ VIDEO - Le super typhon pourrait avoir causé plus de 10.000 morts. Des centaines de milliers de personnes ont été évacuées ou sinistrées. Au plan international, gouvernements et ONG se mobilisent pour secourir les survivants.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Aux Philippines, les zones dévastées donnent le sentiment d'avoir été touchées par un tsunami. - AFP
Les secours peinent à rejoindre lundi les villes et villages du centre des Philippines dévastés et inondés par le typhon Haiyan et des soldats ont été déployés pour prévenir les pillages. Le cyclone, l’un des plus puissants jamais enregistrés, avec des vents dépassant 300 km/h et des pointes à 378 km/h, a fait au moins 10.000 morts et plus de 600.000 déplacés en balayant vendredi l’archipel philippin d’est en ouest.
Des rescapés n’ont plus eau, ni nourriture ni médicaments et les opérations des sauveteurs sont rendues d’autant plus difficiles que les routes, les aéroports et les ponts ont été détruits par la tempête ou sont recouverts de débris. Une dépression tropicale charriant de fortes pluies est annoncée sur la région pour mardi matin, menaçant encore d’aggraver la situation. Haiyan s’est nettement atténué en se déplaçant vers l’ouest et a commencé à toucher le Vietnam lundi.
Confronté à l’une des ses plus graves crises depuis son arrivée au pouvoir il y a trois ans, le président philippin Benigno Aquino a annoncé le déploiement de militaires à Tacloban, qui a subi les plus gros dégâts, et envisage d’y imposer la loi martiale ou l’état d’urgence. Trois jours après le passage dévastateur du cyclone, la ville de 220.000 habitants a un besoin urgent de ravitaillement et seuls trois avions de transport militaires venus de la ville proche de Cebu assurent l’évacuation des habitants. « J’ai perdu ma maison, j’ai tout perdu. Je veux partir. Je n’aurai plus rien à manger dans deux jours », raconte Maria Elnos, infirmière dans le principal hôpital de Tacloban, qui avec plusieurs centaines d’autres habitants, a tenté en vain de monter à bord d’un C-130 dimanche.

Le typhon a détruit 70 à 80% des constructions en traversant vendredi les provinces côtières de Leyte et Samar. La plupart des dégâts et décès semblent avoir été provoqués par les vagues géantes qui ont recouvert les villes et rasé des villages entiers, comme lors du tsunami de 2004 dans l’océan Indien.
Communication en panne
Le bilan de 10.000 morts est une estimation fournie dimanche par le chef de la police provinciale de Leyte, le commissaire Elmer Soria, sur la base des déclarations de responsables locaux. Il n’a pas été confirmé par le gouvernement central mais pourrait s’alourdir quand les secours parviendront à gagner les localités encore coupées du monde, comme la ville en grande partie détruite de Guiuan, dans la province de Samar, qui comptait 40.000 habitants avant la catastrophe.
Les images tournées par l’armée au-dessus de la ville montrent des scènes d’apocalypse, avec des survivants errant parmi les décombres des immeubles. Aucune aide n’a pu encore parvenir dans cette localité située au bout d’une presqu’île. « La seule raison pour laquelle nous n’avons pas d’informations sur les victimes jusqu’à présent est que les systèmes de communication (...) sont en panne », a dit le colonel John Sanchez, de l’armée philippine, sur sa page [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

Trois cents personnes sont mortes dans la province de Samar, a toutefois estimé un responsable de l’agence provinciale des secours. Baco, une ville de 35.000 habitants dans la province de Mindoro-Est, est à 80% sous les eaux, selon l’Onu. Dans un communiqué, le Bureau de la coordination des Affaires humanitaires a comptabilisé près de 620.000 déplacés et déclaré que 9,5 millions d’habitants dans neuf régions étaient « affectés » par la catastrophe.
A Tacloban, les autorités ont signalé une fosse commune contenant 300 à 500 corps. Des habitants de la ville marchaient avec précaution parmi les ruines des maisons en bois à la recherche de leurs parents ou de leurs biens. D’autres s’alignaient dans des files d’attente pour une ration d’eau ou de riz. Aucun bâtiment ne semble avoir été épargné par la tempête dans cette ville située à 580 km au sud-est de Manille.
Pillages
Des centaines de militaires et policiers philippins sont entrés par ailleurs lundi à Tacloban, ville côtière du centre de l’archipel dévastée par le super typhon Haiyan où les pillages et la violence menaçaient d’entraver l’aide d’urgence. Mais leur travail était rendu difficile par le climat de tension régnant dans cette ville de 220.000 habitants livrée aux « pillards de la faim » qui ont dévalisé les derniers magasins d’alimentation et attaqué un convoi de la Croix-Rouge. Des rescapés ont également vu des bandes écumer des boutiques d’électroménager.
« Les gens deviennent violents. Ils pillent les entreprises, les centres commerciaux, juste pour trouver de la nourriture, du riz et du lait (...). J’ai peur que dans une semaine, les gens s’entretuent à cause de la faim », avait confié dimanche Andrew Pomeda, professeur de lycée de 36 ans. Le porte-parole de la défense civile, Reynaldo Balido, a indiqué à la chaîne de télévision ABS-CBN que la restauration de l’ordre à Tacloban était « l’une des priorités » des autorités.
Le président philippin, Benigno Aquino, avait exprimé dimanche à Tacloban « l’inquiétude majeure » de son gouvernement face à ces pillages alors que seuls 20 des 390 membres de la force de police de la ville avaient pu prendre leur service. « Les policiers locaux font partie des victimes », a expliqué le porte-parole de la police nationale, Reuben Sindac. « Certains d’entre eux ont aussi des familles affectées » par le typhon. « Nous ne savons même pas combien (de policiers) sont morts », a-t-il souligné. Il a précisé que 469 policiers avaient été dépêchés sur place et le porte-parole de l’armée, Ramon Zagala, a confirmé l’envoi de 100 soldats pour des missions de maintien de l’ordre à Tacloban.
« Tout est détruit », disent les soldats américains
Les pays et les organisations à travers le monde, dont les Etats-Unis, les Nations unies et l’Union européenne, ont envoyé des secours aux Philippines dont le centre a été dévasté en fin de semaine dernière par le super typhon Haiyan. L’acheminement des premières aides d’urgence fournies ce week-end par Manille était rendu difficile par le chaos régnant dans la région. Les rescapés se montraient de plus en plus désespérés, et certains ont recours aux pillages, y compris de convois d’aide, selon des témoignages et des reporters sur place. Manquent principalement de l’eau potable, de la nourriture, des médicaments et des soins pour les blessés, et des abris.
Le Pentagone a dépêché du personnel et du matériel militaires pour participer aux opérations de secours : quelque 90 militaires et deux avions KC-130J Hercules ont notamment quitté le Japon samedi. Les soldats américains arrivés lundi pour participer aux opérations de secours dans le centre des Philippines ravagé par le super typhon Haiyan se sont montrés choqués par l’étendue de la catastrophe. « Tout est détruit. Les routes sont impraticables, les arbres sont tous par terre, les poteaux électriques sont par terre, il n’y a plus d’électricité », a déclaré le général Paul Kennedy, à la tête du contingent de quelque 90 soldats de la troisième brigade expéditionnaire de Marines, venus d’abord pour évaluer la situation.
« Je ne sais pas trop ce qui reste. Je ne sais pas trop comment décrire ces destructions autrement », a ajouté le général américain, qui a pu observer les dégâts en survolant les zones dévastées de l’île de Leyte, la plus affectée par l’un des plus puissants typhons à avoir touché terre. « Chaque village, chaque bâtiment est soit très endommagé soit détruit ». Ses hommes, arrivés lundi à bord de deux avions de transport C-130 remplis d’aide, sont l’avant-garde de l’aide américaine.
Parmi les équipements figurent aussi des hélicoptères MV-22 à rotors basculant qui peuvent décoller à la verticale puis voler comme des avions, des appareils capables d’opérer dans des environnements difficiles. « Les Etats-Unis fournissent déjà une aide humanitaire importante et nous sommes prêts à aider davantage », a affirmé dimanche Barack Obama dans un communiqué.

3 millions d’euros de l’Europe
Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a promis que les agences spécialisées de l’ONU « réagiraient rapidement pour assister les personnes qui en ont besoin ». Dès samedi le Programme alimentaire mondial (PAM) a envoyé une équipe d’évaluation des besoins à Tacloban, l’une des villes les plus touchées. Elle organisait également le transfert de 40 tonnes d’aide alimentaire sous forme de biscuits protéinés. Un avion cargo de l’UNICEF, avec à son bord 60 tonnes de produits dont des tentes et des médicaments, sera aux Philippines mardi. Le Fonds de l’ONU pour l’enfance enverra aussi des équipements sanitaires et des purificateurs d’eau.
La Commission européenne a débloqué 3 millions d’euros pour les opérations de secours. La Grande-Bretagne a offert une enveloppe de 9,6 millions de dollars. L’ambassade d’Allemagne à Manille a annoncé le départ de 23 tonnes d’équipement de secours. Des équipes allemandes de secouristes sont déjà à l’oeuvre. Le Canada va verser 5 millions USD aux ONG participant aux secours.
Afflux d’aide
L’Australie a promis 10 millions de dollars australiens (7 millions d’euros), dont 4 millions dans le cadre d’un appel aux fonds par l’ONU et 3 millions via des ONG australiennes. Une équipe médicale s’envole cette semaine. Si cette aide indispensable est bienvenue, des experts en action humanitaire d’urgence ont mis en garde lundi, en Australie, contre une répétition des erreurs commises dans le sillage du tsunami de 2004 en Asie.
Dans ces contextes difficiles, « la bonne volonté qui se manifeste un peu partout dans le monde produit un afflux ingérable de toutes sortes de biens dans les zones sinistrées et cela crée des points de congestion dans les ports et les aéroports qui entravent une aide plus ciblée », explique ainsi Paul Arbon, directeur du Torrens Resilience Institute, un centre de recherche australien sur l’aide d’urgence.
Le Pape François, « profondément attristé » par le désastre, a demandé dimanche aux catholiques de fournir « une aide concrète » à ce pays et pris la tête d’une prière pour les Philippines.

_________________
Cherchant, n'oublie jamais que vivre ici et maintenant te permet, par l'ancrage dans le quotidien et les gestes multiples de ta vie ordinaire, de t'exercer sans cesse à plus de conscience car "je ne suis réel que lorsque je suis !" disait Gurdjieff.
Ainsi s'extraire de l'illusion pour entrer dans la réalité de l'Eveil, tel est le propos sous-jacent à l'ensemble du forum.
Bien à vous.
                                                              Lancelot .
Revenir en haut Aller en bas
http://le-seuil.forumzen.com
 
ou que vous soyez qui que vous soyez par vos fiances vos moy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mes chers petits amis, Jésus vous dit: « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. »
» Triste de vous rejoindre, heureuse de vous avoir trouvé
» Heureux êtes-vous si les hommes vous insultent, vous persécutent et...
» "J'ai envoyé sur vous aujourd'hui mon Esprit Saint. - Soyez mes Témoins," - Jésus !
» Soyez parfaits comme votre père céleste est parfait.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Seuil - Vers la Connaissance. :: TABLE RONDE :: La Parole est à Vous.-
Sauter vers: