Le Seuil - Vers la Connaissance.


 
AccueilPortailS'enregistrerConnexionFAQ

Partagez | 
 

 LE SCARABEE d'après certains cherchants...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LancelotdeFohet
Admin
avatar

Nombre de messages : 1800
Age : 62
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: LE SCARABEE d'après certains cherchants...   Ven 12 Déc 2008 - 3:18

LE SCARABEE

Chacun d’entre nous a
déjà entendu parler de cet insecte, vénéré des anciens Egyptiens, qui procrée
sans accouplement et représenté roulant une boule de bouse entre ses pattes de
devant. Bouse dont il percevra l’odeur à grande distance, qui lui servira pour
sa nidation comme pour sa nourriture, ou encore comme matériau de construction.
Le scarabée fut même utilisé en pharmacologie, à une certaine époque, pilé ou
sous forme d’huile de scarabée.
C’est sous le règne des constructeurs du
Temple de Louxor qu’il apparaît dans le bestiaire sacré (Thoutmosis III et
Aménophis III).
Les Egyptiens pensaient qu’ils étaient tous de sexe masculin
et leur donnaient des vertus viriles et guerrières. Mais c’est surtout la boule
qu’ils roulent devant eux (dont nous ne pouvons faire autrement que constater
l’analogie avec la coiffe d’Hathor où les cornes servent de réceptacle au
soleil) qui en fit des animaux sacrés. Pour les Egyptiens de cet époque, cet
animal était capable de reproduire la forme sacrée du soleil qu’il véhiculait du
Levant au Couchant, qu’il finissait par enterrer et de laquelle naîtra un
nouveau scarabée. Il n’en fallut pas plus pour que ce dernier devienne le
symbole de la résurrection et de l’initiation ou le postulant devait mourir à
lui-même afin de renaître adepte. Cette légende solaire en fera l’égal d’Atoum,
créateur du soleil dont il renaît et dont il assure la ronde visible et
invisible ou encore d’Aton qui est le soleil dans sa manifestation. Ainsi, ce
petit insecte devint l’image de ce qu’il y a de plus grand.

C’est sa
similitude avec la paroi crânienne qui frappera le plus et en fera le Symbole de
l’initiation. Il semble vraisemblable que l’Egypte ancienne empruntait à l’homme
(microcosme) son anatomie pour symboliser les fonctions ésotériques de l'homme
universel et, c'es t dans cette même logique qu’elle devait choisir des
créatures vivantes ou végétales pour représenter les étapes du développement de
la conscience. Il n’y a qu’a regarder l’analogie existante entre l’architecture
des Temples et l’homme pour s’en convaincre. Cette théosophie n’était d’ailleurs
pas exclusivement basée sur la connaissance divine. Si nous prenons pour exemple
l’URAEUS, ce serpent que les Pharaons portaient sur la tête, représentation du
couronnement de la sagesse, nous constaterons que son circuit aboutit au point
central du front, représentant le troisième œil, allusion au fait que les
Egyptiens connaissaient la présence des circuits énergétiques. Mais cela va bien
plus loin.... Nous avons vu que les Egyptiens symbolisaient dans un même
hiéroglyphe, à la fois le microcosme et le macrocosme. Or, notre serpent est,
parmi les animaux, celui qui possède le cerveau le plus primitif (principalement
olfactif). Nous connaissons le serpent pour être, à la fois celui de la chute
(liée à la sexualité) d’Adam et Eve mais aussi comme emblème de la connaissance.
Nous retrouvons ici notre serpent sur le centre de la claire-conscience, en
rapport avec l’épiphyse (voir notes en annexe), elle-même en rapport avec la
sexualité et la Connaissance. La langue, sortant de ce serpent, a la forme des
bandelettes olfactives du cerveau or, il faut savoir que l’organe olfactif est
le plus ancien, c’est à dire le premier (tout comme l’Est est le premier à voir
le soleil) et c’est ce même symbole que nous retrouverons pour représenter le
tissu de la trame de vie.
Après cette longue digression, revenons à notre
scarabée. Si nous l’observons de plus près, nous constaterons qu’il est
constitué de 13 anneaux dont 9 sont marqués latéralement et distincts des quatre
autres. Ces chiffres ont une valeur symbolique importante dans la cosmogonie
Egyptienne :

Le Quatre symbolise la Terre (le monde). C’est à dire le
cercle cosmique en rapport avec le carré. Cela nous donne une approche de la
quadrature du cercle. Il symbolise les quatre points cardinaux et leurs génies
:

• Au Nord siège Thot, seigneur de la parole et de l’écriture. Son génie
est Tesautmutf.
• A l’Est siège Horus, seigneur du ciel. Son génie est
Amset.
• Au Sud siège Sepa, seigneur des pèlerinages. Son génie est
Quabhsenuf.
• A l’Ouest siège Seth, seigneur de la sécheresse. Il établit la
dualité nécessaire à l’évolution de l’homme par son combat contre Horus. Son
génie est Hapu.

Pour les Egyptiens, le "4" représente aussi les quatre
tendances de l’homme : Chacal, singe, faucon et homme. Les quatre parties du
Sphinx et leur évolution :

taureau : cheval
lion : chien
homme
: ange
aigle : colombe.

Les quatre faces de la pyramide
et les quatre éléments....

Le Neuf est en rapport avec le voyage de l’Ame
qui doit monter un escalier de neuf degrés tout en rendant compte à Osiris de
ses actions sur Terre.

C’est le jeu de l’oie où le neuf est prépondérant.
Toutes les neuf cases, nous tombons sur celle de l’oie blanche, symbole de
lumière. Son parcours est de 63 cases (7 x 9). Ce jeu qui commence et se
termine dans la «lumière» symbolise la quête de l’homme à la recherche de
lui-même.

Ce même neuf qui multiplié par n’importe quel chiffre donne
toujours un nombre dont la réduction théosophique donnera 9.

Le Treize
est le chiffre du débordement. Il indique la chute mais celle-ci est toujours
liée à la possibilité d’évolution. Le 13 porte en lui la notion d’achèvement
nécessaire à la naissance d’un ordre nouveau. Il est aussi le nombre de
lunaisons d’une année et en temps que tel, il est le symbole à la fois de la
mère féconde et de la Déesse de la mort : Isis et Hécate.

Voyez comme ce
scarabée nous entraîne loin. Le travail n’est pas terminé, nous n’avons désiré
que poser quelques pierres supplémentaire à votre édifice. Puissiez vous en
faire bon usage...

1. Epipihyse, Galien (131 ap. J.-C.) la dénommait
Scolécoïde et, à cette époque, il signala qu'on la nomme déjà épiphyse. Certains
auteurs admettaient alors qu'elle devait servir de vanne à la quantité d'esprit
nécessaire au maintien de l'équilibre psychique. Descartes la considérait comme
le siège de l'Ame.
Les plus nombreux travaux portent sur l'étude des sauriens
et des Lacertiens, où l'étude de la glande pinéale mérite vraiment le nom d'œil
pinéal. Chez les Sauriens, la partie pariétale comporte le maximum de
développement et présente un cristallin, un corps vitré, une véritable rétine
avec bâtonnets, et des éléments cellulaires que l'on peut homologuer à des
éléments de choroïde.
Chez l'homme on peut envisager trois ébauches qui
concourent à former l'appareil pinéal, dont seule l'épiphyse présente un grand
développement.
Ce n'est qu'à partir de 1900 que l'étude de cet organe devient
plus précise et que l'on envisage son action sur les glandes génitales.
Maintenant on continue à admettre le vestige visuel supposé de l'appareil
pariétal et un développement chez les vertébrés supérieurs de l'appareil pinéal
qui, lui, a une action génitale. Il y a donc deux formations, la première
s'atrophiant.

On pense que l'épiphysectomie entraîne un accroissement net
dans l'évolution de la glande génitale et, d'autre part, que cette glande a une
action freinant le développement sexuel.
L’absence d’action de
l'épiphysectomie à l’âge adulte semble prouver le rôle prédominant de la pinéale
à l’époque de la puberté. On pense qu'elle n'agit pas directement sur les
glandes sexuelles, mais probablement par l’intermédiaire de
l’hypophyse.
Anatomiquement, elle se situe sous le feuillet inférieur de la
toile choroïde et se trouve rattachée par deux de ses six pédoncules aux piliers
antérieure du Trigone.


cité par Lancelot.

_________________
Cherchant, n'oublie jamais que vivre ici et maintenant te permet, par l'ancrage dans le quotidien et les gestes multiples de ta vie ordinaire, de t'exercer sans cesse à plus de conscience car "je ne suis réel que lorsque je suis !" disait Gurdjieff.
Ainsi s'extraire de l'illusion pour entrer dans la réalité de l'Eveil, tel est le propos sous-jacent à l'ensemble du forum.
Bien à vous.
                                                              Lancelot .
Revenir en haut Aller en bas
http://le-seuil.forumzen.com
 
LE SCARABEE d'après certains cherchants...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Twitter] Question bête aux twittos : que signifie la lettre arabe ajoutée après certains pseudos ?
» Boire de l'eau glacée juste après le lever...
» Chine : un groupe de témoins pris de vertiges après avoir observé et photographié un ovni.
» Otite purulente après pose de drains
» des nouvelles jour après jour....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Seuil - Vers la Connaissance. :: TABLE RONDE :: La Parole est à Vous.-
Sauter vers: